Est-ce (vraiment) important de perdre du poids avant le mariage?

17 mars
Hello! 

Je sais que cet article risque d’être assez "polémique" et pourra ne pas forcément plaire à tout le monde. De même, je ne donnerai pas de conseils nutritionnels, ni de diagnostics médicaux. Loin de moi l'envie de blesser ou de heurter qui que ce soit, c'est mon avis personnel que j'exprimerai dans cet article. 


régime avant mariage


Tout d'abord, laisse-moi te dire que j'ai été la première à prendre un abonnement à la salle de sport le lendemain du retour de vacances durant lesquelles Mr. M. a fait sa demande en mariage.  Ben oui, il fallait bien que j'en mette plein les yeux à tous mes invités. Moi, la jeune femme qui ai toujours été, aussi loin que je m'en souvienne, un peu ronde et complexée par son corps. 

Quand même quelle revanche sur la vie, cette ingrate, qui m'a fourni ce corps dodu que j'ai entretenu avec tant de ferveur grâce à mon amour du chocolat et des bons petits plats alsaciens, si j'arrivais, métamorphosée avec une taille de guêpe dans la plus jolie robe que je pouvais imaginer. Libérée de mon poids mais surtout libérée de mes complexes.


Moi, tentant d'atteindre mon objectif "Licorne"
Source : www.photofunky.fr



Grossière erreur! 


Autopsie d'un échec annoncé

Comme je te l'ai dit plus haut, la nourriture, c'est ma pote. Elle est là quand ça va. Elle est encore davantage là lorsque cela ne va pas. Elle ne déçoit jamais. Mais elle ne nous lâche jamais non plus. Elle et moi, c'est une grande histoire d'amour. A la Rachel et Ross. Une histoire d'amour à base de je t'aime moi non plus, de breaks, de ruptures, de retrouvailles. 


source : giphy

Depuis mon adolescence, j'enchaîne les périodes de restriction / surveillance / orthorexie. Je pèse, je compte, je réfléchis non plus en terme de plaisir mais en terme de calories. En complément, je traverse des périodes de "foutu pour foutu je ne serai jamais mince alors autant me cacher derrière la fatalité et me gaver de m*rdes". 
A cela on peuvent ajouter des périodes d'inactivité totale où ma plus grosse activité reste de passer de mon lit à mon canapé lors de mes jours "off", puis des périodes où je peux passer de longues heures par semaine à faire du sport...

Bref, je veux le corps d'une fit girl d'Instagram, tu sais, celle qui poste des phrases hyper inspirantes et partage des vidéos de ses sessions training, tout en mangeant comme ces instragrammeurs qui passent leur vie à tester les plats les plus indécents du monde entier. 

La rengaine des fit-people


L'objectif "mariage"

Lorsque je me suis inscrite à la salle de sport, mon objectif était clairement de perdre le plus de poids possible dans les 13 mois à venir, délai entre la demande en mariage et le Jour J.

Plus motivée que jamais, j'ai mis en place un planning d'entraînement doux et je notais chaque aliment ingéré, chaque calorie ingurgitée. Cela a rapidement porté ses fruits. J'avais déjà perdu 1.5kg en deux semaines! A ce rythme là je pourrais facilement perdre le 20 kg souhaités, stabiliser mon poids et me muscler. Emportée par la fierté (et ouais, il m'en faut peu), je me suis relâchée au bout de 15 jours. Et vint le jour de l'essayage de robe. Avec un énoooorme miroir. Et la vérité en face. Non c'est pas parce que j'ai perdu 2kg que mon corps me semble plus beau. Tant bien que mal, je tombe en amour avec un robe bustier. Et je repars dans une obsession de mon image : il FAUT que je maigrisse des bras (HA. HA. HA. LE truc le plus dur au monde), il FAUT que ce bourrelet du dos disparaisse, je VEUX une taille fine et marquée (nb : ma taille EST marquée de nature... visiblement j'avais de la bouse dans les yeux ce jour-là).

Et c'était reparti pour un cycle de restrictions. J'étais si malheureuse. Je m'interdisais de sortir, d'aller boire une bière un diabolo menthe avec mes amis ou collègues, je me faisais des tupp' pour les déjeuners qui faisaient peine à voir tant ils étaient minuscules, en tentant de me consoler avec des "sauces" pour crudités à base de yaourts 0% et je laissais croire aux gens que "mon dieu c'est têêêêêêllement booooon!". J'ai même fait un mois de cure So Shape. Quel PLAISIR (hum hum) de boire des boissons protéinées en poudre deux fois par jour! (Sorry not sorry, je n'aurai donc pas de partenariat avec cette marque...)


Oui, aujourd'hui je me rebelle !
Source : Giphy

J'en étais arrivé à passer plus de 10h par semaine à la salle de sport et à me restreindre comme jamais pour perdre 5 malheureux kilos. Je renvoyais tout autour de moi l'image d'une future mariée rayonnante. Mais à l'intérieur je n'en pouvais plus. Et vint le relâchement final.

L'été. Période du "bikini body" (mais quelle idiotie ce truc aussi! T'as un corps, t'as un maillot, donc t'as un bikini body!), mais aussi et surtout des barbecue et du rosé en quantité. Ce fut le coup de grâce. A trois mois du mariage, j'ai arrêté de me battre et je me suis posée la question fatidique : "Est-ce si grave de ne pas atteindre l'objectif que je m'étais fixée?" Car oui, personne ne m'avait poussé à ces extrêmes au final. Personne mis à part moi et seulement moi. Et la réponse qui m'est immédiatement venue était 

NON.

A partir  de là j'ai commencé à cesser les abus restrictifs et j'ai tenté de stabiliser mon poids. 

Je suis arrivées aux dernières retouches et il a fallu finalement élargir un peu ma robe commandée une taille en dessous (que je puisse quand même respirer!), encore une fois, cette histoire de fierté etc, etc. Je me suis regardée dans le miroir. Vraiment. Et je me suis trouvée pas trop mal. Oui, alors j'avais toujours aussi peur de ressembler à un petit cochon dans une montagne de crème Chantilly, on ne guérit pas des années de désamour avec son corps en un claquement de doigts. Mais petit à petit, on peut commencer à aimer ses défauts.

Le jour de mon mariage, je ne me suis jamais sentie aussi belle. Et j'ai eu des compliments toute la journée. De mes proches très proches, mais aussi de personnes plus éloignées. En aucun cas au cours de ces échanges il n'a été fait mention de mon poids. Et sur les photos, je ne vois pas ces petits défauts. Je ne vois que l'amour que Mr. M. et moi nous nous portons.


Les réseaux sociaux 

Parlons-en. D'une part parce que ce semblant de perfection affiché constamment a fortement biaisé l'opinion et la vision que j'avais de moi/de mon corps. Avec le recul, je trouve cela si dangereux! Les pseudo-nutritionniste, les régimes coupe-faim, les influenceurs qui revendent leurs produits douteux à coups de codes-promo quotidiens et j'en passe. 


Source : Giphy


D'autres part, il y a Facebook et Instagram, et leurs communautés de futures mariées. Je ne critique pas, je fais partie de ces communautés. Mais cela me brise le cœur de voir la pression que certaines se mettent pour entrer dans des "standards" avec comme deadline le jour J. Il y a quelques semaines, j'ai vu de nombreuses futures mariées pousser des coups de gueule à ce propos. Je serai plus nuancée pour le coup. Ok se mettre la pression pour perdre du poids ce n'est pas hyper sain à mon sens, mais si quelqu'un se sent mieux avec x kilos en moins, pourquoi l'en blâmer? 


La morale que je tire de mon histoire 

Si je pouvais conseiller la future mariées que j'ai été je lui donnerai ces trois conseils : 
- Ecoute ton corps avant tout et ne cède pas aux derniers régimes à la mode.
- Retourne-toi et observe le parcours accompli plutôt que le chemin restant. Si le paysage te plaît, ne serait-ce pas une idée d'y rester?
- Regarde l'amour que te porte ton entourage : tu es aimée telle que tu es.


Et aujourd'hui?

Pour être tout à fait honnête avec vous, j'ai définitivement repris tout le poids perdu. Mais au quotidien je suis en bonne santé et je me fais plaisir avec parcimonie (même si j'ai encore des périodes où l'appel de la malbouffe reprend le dessus). J'apprends à m'aimer telle que je suis, autant que mon mari, mes amis et ma famille m'aiment.

Après tout, ce n'est pas cela qui régit le monde, l'amour? Et si on commençait par s'aimer soi-même?


Mademoiselle M.


Si cet article t'a plu, n'hésite pas à laisser un commentaire ou à le partager!
Si tu souhaites publier un témoignage sur ce sujet, envoie-moi un mail à mademoisellemsemarie@gmail.com ! 




2 commentaires:

Unknown a dit…

Je valide totalement cet article surtout le paragraphe sur les réseaux sociaux.
Les réseaux sociaux ont pris une telle ampleur de nos jours avec des influenceurs qui ne cessent de prôner l'apparence et le paraître à travers leur photo.
Toujours à la recherche du corps parfait, de la photo parfaite en vacances sans parler des placements de produits pour inciter toujours plus à la consommation.
Cela peut vraiment se révéler destructeur pour le plus jeune public qui a tendance à s'identifier de plus en plus tôt aux influenceurs, stars de la téléréalité, instagrammeur...

Le naturel, les petites imperfections et la simplicité n'ont-ils pas plus de charme ? :-)
En tout cas, j'aime le message que tu fais passer à travers ton article.
Et tu étais tout simplement sublime à ton mariage :)

Nadia a dit…

Ton article est plaisant à lire (j'adore ton humour). C'est vrai que l'essentiel c'est de s'aimer soi même avant tout tel que l'on est. et si en plus pour le plus beau jour de ta vie tu étais radieuse et splendide, tu as gagné. Les réseaux sociaux et les autres média nous vendent des miroirs aux alouettes ou pour exister il faut être jeune, belle et avoir un corps de rêve...rêve pour qui ? pour tous ceux qui vendent des forfaits de boites à repas ou formules magiques de sport qui ne font maigrir que le compte en banque. il faut souffrir pour être belle me disait ma mère.....je préfère ne pas l'être , ne pas souffrir et être heureuse. Certes, il faut éviter d'avoir des soucis de santé à cause d'un surpoids exagéré. Je suis peut être mal placée pour donner des leçons moi qui toute ma vie est été mince et svelte...taille mannequin comme disent certains. Et là, la ménopause approchant, je me bats avec 4 kilos pris après une fracture....Non pas que je veuille devenir comme on me montre sur instagram mais simplement parce que ces 4 kilos de trop me gênent. Je fais donc du sport à très petite dose (10mn d'exercice par jour) sans me forcer, et mon corps apprécie...Mais je ne me prive de rien, car ça me fait aussi du bien.

Fourni par Blogger.